l’eau hydrogénée réduit le stress oxydatif et l’activité de la maladie chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

Consumption of water containing a high
concentration of molecular hydrogen reduces
oxidative stress and disease activity in patients
with rheumatoid arthritis: an open-label pilot
study
Toru Ishibashi1*, Bunpei Sato2
, Mariko Rikitake1
, Tomoki Seo2
, Ryosuke Kurokawa2
, Yuichi Hara1
, Yuji Naritomi1
,
Hiroshi Hara1 and Tetsuhiko Nagao3

* Correspondence: toruishi@haradoi-hospital.com 1
Haradoi Hospital, Department of Rheumatology and Orthopaedic Surgery,
6-40-8 Aoba, Higashi-ku, Fukuoka 813-8588, Japan
Full list of author information is available at the end of the article
MEDICAL GAS
RESEARCH
© 2012 Ishibashi et al.; licensee BioMed Central Ltd. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative
Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and
reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

doi:10.1186/2045-9912-2-27
Cite this article as: Ishibashi et al.: Consumption of water containing a high concentration of molecular hydrogen reduces oxidative stress and disease activity in patients with rheumatoid arthritis: an open-label pilot study. Medical Gas Research 2012 2:27.

 

Contexte

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie inflammatoire chronique caractérisée par la destruction des os et du cartilage. Bien que son étiologie soit inconnue, il a été suggéré que le radical hydroxyle soit impliqué dans la pathogenèse de la PR. Récemment, l’hydrogène moléculaire (H2) s’est révélé être un capteur sélectif du radical hydroxyle. En outre, la méthode de préparation d’eau contenant une concentration extrêmement élevée d’hydrogène moléculaire H 2 a été mise au point. Nous avons émis l’hypothèse que hydrogène moléculaire dans l’eau / eau hydrogénée pourrait compléter le traitement conventionnel en réduisant le stress oxydatif dans la PR.

Les méthodes

Vingt patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) ont bu 530 ml d’eau contenant de 4 à 5 ppm d’hydrogène moléculaire (eau riche en H2 / eau hydrogénée ) par jour pendant 4 semaines. Après une période de sevrage thérapeutique de 4 semaines, les patients ont bu pendant 4 semaines supplémentaires l’eau riche en H2/ eau hydrogénée. La 8-hydroxydésoxyguanine (8-OHdG) urinaire et l’activité de la maladie (DAS28, en utilisant les taux de protéine C-réactive [CRP]) ont été estimées à la fin de chaque période de 4 semaines.

Résultats

Boire une eau riche en H2/ eau hydrogénée semble augmenter la concentration en H2 plus que l’eau saturée en H 2 (1,6 ppm) in vivo. La 8-OHdG urinaire était significativement réduite de 14,3% (p <0,01) en moyenne. Le DAS28 a également diminué de 3,83 à 3,02 (p <0,01) au cours de la même période. Après la période de sevrage, le 8-OHdG urinaire et le DAS28 moyen ont tous deux diminué par rapport à la fin de la période de consommation. Au cours de la deuxième période de consommation, le DAS28 moyen a été réduit de 2,83 à 2,26 (p <0,01). La 8-OHdG urinaire n’a pas été réduite davantage mais est restée inférieure à la valeur initiale. Les 5 patients atteints de PR précoce (durée <12 mois) qui ne présentaient pas d’anticorps anti-peptides citrullinés cycliques (ACPA) ont obtenu une rémission et 4 d’entre eux sont devenus sans symptômes à la fin de l’étude.

Conclusions

Les résultats suggèrent que le piégeur de radicaux hydroxyles H2 réduit efficacement le stress oxydatif chez les patients atteints de cette affection. Les symptômes de la PR étaient significativement améliorés avec une eau riche en H2/ eau hydrogénée.

PMID: 23031079
La consommation d’eau contenant une forte concentration d’hydrogène moléculaire réduit le stress oxydatif et l’activité de la maladie chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde: étude pilote ouverte