L’EAU ALCALINE IONISÉE DANS L’ARTERITE OBLITÉRANTE ET LE DIABÈTE 

L’EAU ALCALINE IONISÉE DANS L’ARTERITE OBLITÉRANTE ET LE DIABÈTE

L’eau alcaline ionisée permet d’éviter l’amputation de la jambe d’un patient atteint d’artérite oblitérante et de diabète

« J’écris ces lignes à la fois pour mes amis sur Facebook et pour la multitude de patients atteints de diabète et implicitement d’artérite oblitérante, et qui, tôt ou tard, atteignent des endoprothèses montées dans les artères coronaires, iliaques, sous-claviculaires ou pire, l’amputation des membres inférieurs.
J’ai pris ma retraite en 2002 après un infarctus du myocarde et depuis lors, les problèmes (problèmes médicaux) ont été conservés.
En raison du diabète insulinodépendant détecté dans les années 90, entre 2002 et 2005, j’ai eu 3 opérations (à 2 pieds) qui ont remplacé mes artères (en raison des dépôts énormes d’athérome) par des prothèses vasculaires fémoro-poplitées ( contourner), à la jambe droite deux fois.
En 2011, le pontage de la jambe droite a commencé à se fermer (par dépôt d’athérome), ce qui a amené la sténose des artères situées sous les genoux (tibial et péroné) à près de 100%. Ayant des problèmes majeurs avec les artères coronaires, les médecins ont refusé de changer le pontage de la jambe droite (ce serait la troisième fois) et m’ont recommandé de faire une perfusion quotidienne de « vasaprostane » distribué par l’intermédiaire du CNAS avec approbation spéciale) pendant 30 jours, la procédure étant alors considérée comme un moyen de sauver le pied de l’amputation.
Dans mon cas, il a été démontré que cette procédure (infusions de vasaprostane) avait pour effet de frotter avec « Galenica » sur un pied de bois d’acacia. À mesure que le nombre d’infusions augmentait, la douleur dans le pied augmentait et le pied grandissait tout le temps. froid.
J’ai informé le médecin à plusieurs reprises, sous la supervision de laquelle je faisais ces perfusions, de l’évolution de la maladie (douleur insupportable et froid au pied), mais pas seulement du fait qu’il ne m’avait pas remarqué, mais il ne prenait même pas la pression de mon pied. pour des raisons faciles, je ne donne pas le nom du bâtard!
Après 20 jours d’infusion, un matin après mon réveil, j’ai vu que mes orteils étaient noirs et suppurés, j’avais une gangrène.
J’ai fait appel à l’urgence et le médecin de service à la section de chirurgie vasculaire (qui était un jour de repos) a refusé de m’admettre au motif qu’ils ne s’étaient pas coupé les doigts et a recommandé au personnel de l’urgence d’annoncer la section de chirurgie pour amputation.
Je suis allé à Bucarest et j’ai été admis à l’hôpital universitaire d’urgence de la clinique de chirurgie vasculaire.
Le 6 décembre 2011, mes orteils droits ont été amputés. La gangrène continuant, le 9 décembre, j’ai subi une nouvelle amputation métatarsienne et j’ai été remplacé par une prothèse vasculaire avec une veine saphène prélevée sur la jambe amputée.
Le 12 décembre, j’ai eu une crise cardiaque et j’ai été admis aux soins intensifs. Le 15 décembre, j’ai fait un arrêt cardiaque et j’ai été intubé …
J’ai été intubé pendant plusieurs jours dans un état d’inconscience au cours duquel plusieurs fois par jour mes poumons étaient aspirés.
Après ma sortie des soins intensifs, j’ai été admis en cardiologie et après un moment, j’ai commencé à tousser plus fort, et j’ai été soigné pour une bronchite jusqu’à ma sortie de l’hôpital.
La toux a continué après le congé et à la fin, j’ai de nouveau atteint l’urgence à Constanta, dans la section ORL, où il a été constaté que ma trachée avait été endommagée suite aux manœuvres d’aspiration provoquées par les soins intensifs; l’apparition d’une excroissance qui a finalement presque bloqué ma trachée.
J’ai été opéré d’urgence (trachéostomie post-intubation) et on m’a donné une canule en plastique sous la pomme d’Adam à travers laquelle nous avons respiré.
La chirurgie du pied n’a jamais guéri.
En juin 2013, j’ai été implanté (je ne sais pas si le terme est correct) 5 stents dans le cœur coronarien de l’hôpital Fundeni.
En septembre 2013 (une année de malheur), la douleur dans la jambe amputée a recommencé, obligée d’accepter une nouvelle amputation au genou.
Finalement, en septembre, trois « amputations » successives ont été faites du bon pied par un « grand » docteur-professeur, mais sur le professionnalisme et la compétence de l’individu, peut-être une autre fois.
Après la troisième amputation, j’ai quitté la maison avec la moitié des fils sans aiguillon et mon pied dans la région de l’amputation.Après un autre mois de traitement à domicile, un assistant chirurgien a réussi à guérir mon moignon.
À partir du printemps de l’année dernière, la jambe gauche, pour laquelle j’ai une prothèse fémoro-poplitée de 2004 (garantie de 5 à 6 ans), a commencé à faire mal et la situation a enflé, aggravant début 2017 avec tous les médicaments, les onguents et les massages (y compris lymphatiques) qui m’ont été donnés et faits tout ce temps

DESPRE APA ALCALINA IONIZATA Scriu aceste randuri atat pentru prietenii mei de pe…

Publicată de Alexandru Bîzdîc pe Duminică, 18 iunie 2017

 

VOIR TOUS LES IONISEURS D’EAU – GÉNÉRATEURS D’HYDROGÈNE MOLÉCULAIRE

nous recommandons:

ioniseur d'eau AlkaViva vesta H2
ioniseur d’eau AlkaViva vesta H2
ioniseur-deau-AlkaViva-DELPHI-H2
ioniseur-deau-AlkaViva-DELPHI-H2
ioniseur d'eau Athena H2
ioniseur d’eau Athena H2
ioniseur d'eau alkaviva melody ii h2
ioniseur d’eau alkaviva melody ii h2

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.